PASSEPORT BIOMETRIQUE SUISSE et ses dangers sur la vie privée // Vidéo //

Mise à jour le 8 mars 2011 :

Nous avons appris par une personnalité suisse-romande que le numéro des cartes d'identité n'est pas anodin. Voici la petite histoire :

"Une personne dans sa  jeunesse avait fait les "quatre cents coups", aujourd'hui elle possède un bureau d'ingénieur. 

Alors que celle-ci discutait avec un ami gendarme, un sujet est entré dans la conversation, les codes secret de sa  carte d'identité. Aussi,  le gendarme  lui a donné un cour de cryptologie... sans lire le contenu de la carte à puce, il a dit à notre ami... tu vois ces numéros nous sont connus, tu es considéré comme une personne dangereuse... Notre ingénieur n'en revenait pas car depuis des années il s'est rangé et occupe aujourd'hui des fonctions importantes en  dehors de son travail.

La vidéo ci-dessous montre les avantages et surtout les désavantages du passeport biométrique. C'est un reportage objectif, dont le seul reproche que je puisse lui faire concerne le mauvais scénario du début en effet,  la lecture de la puce dans l’avion est peu probable car, à mon avis, les douanes suisses ne laisseraient jamais passer volontairement un lecteur de passeport biométrique dans les bagages. La raison est simple, elle se définit en une seule question : quelle est la différence entre un lecteur de puce ou une télécommande d’une machine infernale ? A part ce petit bémol, qui est d'ailleurs discutable, le reportage est excellent et très instructif. On n’en attendait pas moins de l’équipe de « Temps Présent »…