TOURISME PUY SAINT-AMBROISE | VISITE DU RESTAURANT LE PETIT POUCET AVEC LA FAMILLE VASSORT

Restaurant le Petit Poucet

Le Petit Poucet un grand restaurant sur le Puy Saint-Ambroise

À Saint-Léon dans l'Allier, fier de ses 442 mètres d'altitude le puy Saint-Ambroise est un haut lieu du tourisme nomade et de détente.

Le camping accueille les camping-cars, les voyageurs de passage qui s'y arrêtent marquant une pause sur le chemin des vacances, une étape rafraîchissante au milieu de la forêt avec une vue sur le prieuré datant du XIe siècle. 

Table panoramique du Puy Saint-Ambroise

C'est un lieu d'évasion. Un endroit où les promeneurs admirent, par le chemin relativement pentu ou depuis la table d'orientation, une vue panoramique à vous couper le souffle.


Ce chemin, de son vrai nom Les Côtes voit passer également le sentier de grande randonnée 3 (Le GR3).

Que l'on vienne de Champ Bour ou depuis le bourg de Saint Léon, le regard sera indéfectiblement attiré par ce panorama unique et grandiose et par le prieuré.

Le plus souvent on ne jette qu'un simple regard sur les autres maisons qui engendrent au mieux quelques questions. C'est le cas pour le Petit Poucet caché par les branches des arbres. 

Brève histoire du Petit Poucet

Dès 1929, dans le domaine du Petit Poucet - qui ne portait pas encore ce nom -  une carrière fut exploitée par MM. Désiré et Abel Viallet. Puis les chemins des frères Viallet ont pris une autre direction.

Le carrousel du parc d'attractions du Petit Poucet

Désiré avec son fils Michel ont donné une grande extension à l'entreprise avec l’exploitation de la carrière de Châtelperron.

Monsieur Abel Viallet  - Noces d'or - 16.02.1982

M. Abel Viallet, quant à lui, cèdera à ses enfants la carrière de la Lisette à Lenax, en avril 1981.  Mais il continuera néanmoins à les aider en continuant à transporter les chargements avec son camion "Berliet" de 10 tonnes.

Une des anciennes pistes du minigolf

En 1962, c'est-à-dire onze ans avant l'ouverture du parc d'attractions et parc zoologique le PAL de  Saint-Pourçain-sur-Besbre,  M. Abel Viallet, grand visionnaire, créera un parc d'attractions qui  enchantera petits et grands par la diversité de ses installations et qui bénéficiera d'une fidèle clientèle dans un rayon de 50 kilomètres, au moins.

Marie-Jo Giraud a cinquante ans lorsqu'en 1995 elle reprend l'affaire avec son mari. Le papa, Abel Viallet, continuera à faire tourner le manège jusqu'à ses 85 ans. Elle, bien sûr, amène sa petite touche.

'' J'ai voulu faire davantage de restauration, ce qui fut d'ailleurs très apprécié par la clientèle. La carte s'est peu à peu diversifiée au fil des ans. Il s'agissait d'une cuisine simple et familiale ''.

C'est en 2013, à presque soixante-dix ans,  que Marie-Jo Giraud arrêtera ses activités au Petit Poucet... avec beaucoup de regrets...
 
Le Petit Poucet, un restaurant qui deviendra grand  

Au milieu de cet ancien parc d'attractions, le restaurant est enchâssé dans un site magnifique avec comme écrin de verts contreforts. Le restaurant profite de ce relief propre au puy Saint-Ambroise, avec cette vue exceptionnelle sur le village de Saint-Léon et de ses environs...

Et, c'est ici, au puy Saint-Ambroise, que la famille Erik Vassort nous a conviés à découvrir ce site unique.   

Le Restaurant le Petit Poucet

La famille Vassort projetant de réhabiliter le site et le restaurant, en un mot de redonner vie à ce lieu, nous a offert le verre de l’amitié.

L'âtre du restaurant
Dans une ambiance conviviale et chaleureuse, elle nous a expliqué leur projet : le Petit Poucet deviendra un restaurant gastronomique ; et aussi un lieu pour l’organisation de séminaire. 

Les propriétaires vont-ils garder le manège, le minigolf, les pistes pour jouer à la pétanque ? Et quelles agréables surprises nous ont-ils déjà secrètement réservées ? Pour cela il faudra attendre son ouverture, une ouverture souhaitée pour l'été 2019. 

Pour notre part, nous souhaitons une pleine réussite aux propriétaires du Petit Poucet, après tout les contes de Charles Perrault finissent toujours bien, n'est-ce pas ?  

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Enfin une bonne nouvelle. J'ai hâte de réserver une table pour me régaler et profiter de ce site magnifique. Et après un bon repas, une petite balade digestive pour apprécier le cadre naturel.
Gastronomie, randonnées, écologie.
Le Puy Saint-Ambroise, un avant goût de paradis.
Vivement l'été 2019.

Un amoureux du Bourbonnais (BR)

Pages vues la semaine dernière