En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visites.

COMMUNAUTÉ BÉNÉDICTINE DE CHANTELLE , UN PARFUM D'HISTOIRE

COMMUNAUTÉ BÉNÉDICTINE DE CHANTELLE , UN PARFUM D'HISTOIRE 


Me balader dans les vieilles pierres et respirer leur histoire est un plaisir devenu presque une saine addiction. Depuis longtemps, on me parlait de Chantelle, du couvent des Bénédictines et de leur boutique. Alors un jour , ne faisant ni une ni deux, je pris la route pour l'abbaye ... Arrivé à Chantelle, ne trouvant pas le chemin, je m'arrêtais pour demander à deux sympathiques badauds de m'orienter. Nous étions devant la grande église, celle qui trône au milieu du village. 

- Eh bien, vous retournez sur vos "pas"... Vous voyez le panneau là-bas ? Vous descendez la rue Anne de Beaujeu et vous y êtes ! Elles ne sont pas riches, comme nous avec nos petites retraites qui n'en finissent pas de baisser ! 

Après les avoir remerciés, je suivais leur petit bonhomme de chemin et j'arrivais par une route pavée dans la cour de l'église. 

Chantelle - Allier. Abbaye Saint-Vincent  dans le Bourbonnais (beautiful picture of Allier)

Un peu d'histoire

  
J'entrais et je m'assis sur un banc. Sœur Marie-Gabrielle  jouait de l'orgue et je l'écoutais. Une sonate en do composée au XVIIIe siècle par Giovanni Battista Pescetti emplissait de ses notes l'abbaye millénaire.

Tout commença en 937, quand " Ainaud et sa femme Rothilde fondèrent un prieuré confié aux chanoines réguliers d'Évaux en Combrailles (aujourd'hui, abbatiale Saint-Pierre-Saint-Paul d'Évaux-les-Bains dans la Creuse). Ceux-ci, au XIIe siècle,  édifièrent une belle église romane, remarquable par l'harmonie  de ses lignes et l'équilibre de ses volumes. "  C'est possiblement grâce à ses proportions particulières que l'acoustique de l'abbaye est exceptionnelle .
 
Puis, au XVe siècle, on assiste à une restauration complète des bâtiments primitifs: le Prieuré entièrement rebâti dans le style de l'époque, gothique finissant , se trouva pris dans l'enceinte du château des Ducs de Bourbon dont l'emplacement était situé au sud du Prieuré.

Anne de France, la fille de Louis XI le Prudent,  princesse et régente du Royaume de France de 1483 à 1491, aimait y séjourner. Devenue Anne de Beaujeu après son mariage avec Pierre II de Beaujeu, elle mourut le 14 novembre 1522  à Chantelle et fut inhumée à Souvigny.

Anne de Beaujeu -
Anne de France par Jean Cluzel -
Anne de Bourbon


Le château quant à lui fut rasé par Louis XIII et Richelieu en 1635.  De ce château, il ne reste plus qu’une partie des remparts qui bordent le jardin et deux tours. La photographie ci-dessous montre une partie des remparts situés du côté du ravin où coule la Bouble .   

Murailles et tour sur le chemin du côté de la Bouble

Sous la Révolution, l'abbaye fut mise en vente... et ce n'est que le 11 octobre 1853 qu'un groupe de moniales bénédictines de l'abbaye de Pradines reprit possession des lieux à l'appel de Mgr de Dreux Brézé, évêque de Moulins.


Dans son livre Histoire de Chantelle, l'abbé Gilbert Boudant, ancien curé de Chantelle et membre de nombreuses sociétés savantes fait référence à l'arrivée des moniales :

« Quelques titres de notre prieuré ayant péri en 1793, il en résulte un vide dans l'histoire de nos Génovéfains1[...].

Les Génovéfains ont résidé à Chantelle jusqu'à la suppression de leur ordre. A cette nouvelle, le vénérable prieur2 tomba comme frappé de la foudre. Ses confrères prirent le chemin de l'exil, et les restes du proscrit subitement brisé à son poste, ne purent être déposés dans le caveau réservé aux prieurs. Sur son acte de décès, on lit ces froides paroles :

« Le citoyen Louis-Michel Pignot est mort âgé de 44 ans, le 29 octobre 1793. »

Le monastère des chanoines réguliers aura été, pendant soixante-ans, abandonné au plus triste veuvage.

Ce n'est qu'à l'automne prochain (1853), que viendra sur notre rocher béni se fixer un essaim de la célèbre Maison fondée à Pradines, par Napoléon Ier. La règle de Saint-Benoît remplacera celle de Saint-Augustin. De faibles et modestes filles, vouées à une clôture sévère, la suivront dans toute sa rigueur: une perpétuelle abstinence et un jeûne presque continuel, les louanges de Dieu, chantées nuit et jour, une éducation solide offerte aux enfants des familles riches et donnée gratuitement aux enfants du peuple; de larges aumônes et des soins de tout genre, prodigués aux pauvres honteux, telle sera de nos futures Bénédictines la vie toute de sacrifice, de prière et de charité. »


Et cent ans plus tard :

Depuis 1954 les Bénédictines conçoivent, développent et fabriquent  des produits de soins naturels et des produits cosmétiques, afin de s’assurer de quoi subvenir à ses besoins et poursuivre sa mission centrée sur la prière et l’accueil. Elle s’inscrit dans la droite ligne de la règle de Saint-Benoît : « Quand ils vivent du travail de leurs mains, alors ils sont vraiment moines »3.

La boutique des Sœurs bénédictines


Souvent dans les documentaires télévisés, on nous montre des moniales dans le but de répondre à deux questions : comment devient-on Sœur et comment les moniales vivent-elles ? Travelling arrière, travelling avant, les téléspectateurs passent allègrement de la cuisine au potager, des légumes ramassés à la cuisson à l’étouffée, mais rarement on nous parle de leurs vies antérieures. 

Or les moniales ont eu une vie laïque, et certaines Soeurs Bénédictines ont fait de longues études. D'ailleurs la fabrication, de produits de soins et des produits cosmétiques, est née de l’intelligence collective des Bénédictines et par la présence de deux sœurs, dont l'une était botaniste et l'autre pharmacienne. Selon leurs explications retranscrites ici de manière sans doute un peu biaisée par votre serviteur, c'est ainsi que débuta la fabrications des produits de soins et des produits cosmétiques à l'Abbaye de Chantelle.


Boutique des Sœurs bénédictines de Chantelles dans l'Allier

Tous les produits fabriqués à l'Abbaye de Chantelle sont développés sous contrôle dermatologique. 


Boutique des Bénédictines de Chantelle dans l'Allier - France

Pour garantir une traçabilité la plus complète possible, qualité et service client, l'entreprise est certifiée ISO 9001 depuis 2005 et répond  à la norme ISO 22716 "BPF Cosmétiques" depuis 2010. Des normes internationales au service du client. Pour rappel, les tests sur animaux sont interdits par la réglementation cosmétique européenne.

Boutique des Bénédictines de Chantelle dans l'Allier - France


Ce parfum, né de la collaboration avec un grand Nez Français, est un hommage à Anne de Beaujeu (dite Anne de France).

Eau de Toilette Anne de France.
Source de l'image : boutique.benedictines-chantelle.com/fr/

La boutique propose aussi d'autres produits, des livres, des CDs, des miels, des confitures, des sirops, des vins, des bijoux (émaux), des cartes postales et la liste n'est pas exhaustive.


Les Bénédictines de Chantelle - Huile sèche

En guise d'au revoir...


La visite de la partie laïque, profane, du couvent est une expérience à vivre mais elle ne s'arrête pas seulement à leur magasin, aussi pour faire plus amples connaissances avec les Bénédictines,  je vous conseille de visiter leur site web, Les Bénédictines de Chantelle, la  communauté.

On y trouve toutes les informations sur la vie monastique, les séjours, les retraites, l'accueil des pèlerins, leur boutique en ligne et les visites guidées .  Il est possible aussi, mais à certaines occasions seulement, de participer à une visite guidée         

Cette ballade née d'un conseil amical m'a donné l'opportunité de rencontrer des personnes intéressantes, passionnantes et chaleureuses et c'est pour ces raisons que ce modeste papier existe.


Abbaye des Sœurs bénédictines de Chantelle au soleil couchant
  
1 La congrégation de France est une congrégation française de chanoines dont l'abbaye-mère était l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris d'où le nom de génovéfains donné à ses membres qui observaient la règle de saint Augustin. Elle a été fondée par le cardinal de la Rochefoucauld, abbé commendataire de l’abbaye Sainte-Geneviève de Paris. 


2 Le statut de prieur est une dignité administrative et hiérarchique au sein d'une communauté religieuse chrétienne. Le prieur remplace l'abbé, en cas d'absence ; il n'est pas comme l'abbé, nommé à vie, et peut même redevenir simple moine.

3 Source : La Croix

Aucun commentaire: