Mondial 2010 : Hollande - Espagne 0-1

El pulpo Paul paraliza todas las redacciones de los medios de España.

Difficile de décrire le film du match, un western de série z. La première faute commise par l'équipe batave s'est produite à la 1ère min et 14s... Ce qui annonçait déjà les intentions et les limites de l'équipe des Pays-Bas qui osèrent, excusez du peu, contesté l'arbitrage de M. Webb. Alors que celui-ci, bien qu'imparfait aurait pu, aurait dû expulser quelques joueurs hollandais. Je pense à Van Bommel que je considère pour avoir vu quelques matchs de l'équipe orange, comme un joueur "vicieux".

Par définition, un arbitre qui a moins de joueur à gérer, arbitre mieux.

On était bien loin de l'équipe de Hollande, des Pays-Bas de Cruyff, Neeskens des frères René et Willy Van de Kerkhof, Hann, Théo de Jong, et bien sûr Johnny Rep. On était très loin de cette finesse des joueurs de 1974 et de leur maîtrise du jeu.


J'ai noté qu'à la 14ème min. et 14 sec. la Hollande menait 7 fautes à 0... Les Espagnols prirent pour les deux premières fautes deux cartons jaunes.

Malgré ces fautes, il faut reconnaître que l'Équipe d'Espagne ne s'est pas trahie, elle a gardé son jeu collectif et que l'Équipe de Hollande par des contres éclairs aurait pu marquer des buts. Une finale somme toute bien décevante jusqu'aux prolongations.Mais, je suis content, maigre consolation, que cette finale ne se soit pas terminée par l'épreuve des tirs au but.

Et ce poulpe qui a paralysé toutes les rédactions de la presse espagnole que va-t-il devenir ?

Aucun commentaire:

Pages vues la semaine dernière