Informatique : Des étudiants américains réussissent à hacker le système GPS d'un yacht

Source de l'image : UT
A l'Université Cockrell d'Austin au Texas, une équipe d'étudiants en informatique a démontré que les signaux GPS d'un engin volant sans pilote ou drone peuvent être piratés par une source extérieure. Cette expérience a été réalisée en 2012 sur un drone civil appartenant à l'Université texane. Ce qui soulève la question suivante : un avion civil ou militaire peut-il être victime d'une cyberattaque ? 


Aujourd'hui nos apprentis James Bond ont piraté le système GPS d'un yacht... L'équipe a réussi à hacker un bateau privé en utilisant pour la première fois au monde le "spoofing GPS". Le spoofing est une technique qui crée de faux signaux GPS civils afin de prendre le contrôle des récepteurs GPS d'un navire ou autre. 

Le but de l'expérience était de mesurer la difficulté de réaliser un hacking en mer et pour déterminer comment les capteurs dans la salle de commande du navire ont pu identifier la menace. 

L'expérience s'est déroulée dans les eaux internationales proches des côtes italiennes où le Professeur Humphreys et son équipe ont maîtrisé lentement les signaux GPS authentiques par des signaux contrefaits,  jusqu'à ce qu'ils aient finalement pris le contrôle du système de navigation du navire. 

Certes, il faut nuancé l'exploit car les étudiants étaient sur le pont supérieur du yacht, mais le piratage électronique du bateau s'est fait en "Wi-Fi".  

Par cette expérience, les chercheurs espèrent que leur démonstration mettra en lumière les dangers d'attaques malveillantes de navires, et de prouver que le spoofing GPS est une menace sérieuse pour les navires et autres moyens de transport... 

Alors, si vous réglez votre GPS pour aller à Paris depuis Moulins et que vous vous retrouvez à Genève, ce n'est pas forcément dû à un dysfonctionnement de votre GPS, mais à des forces occultes...
 

Pages vues la semaine dernière