La Besbre inondait Vaumas et Jaligny tout en nous offrant un superbe spectacle

Je n'ai pas suivi l'excellent conseil de Bill Watterson qui affirme que pendant les jours de pluie , on devrait rester à la maison avec une tasse de thé et un bon livre... car c'était un temps idéal pour les curieux, les promeneurs et les escargots.

Patrick_Clot_01_06_2016
A Vaumas, les flots puissants de la Besbre empêchent les pique-niqueurs de prendre du bon temps, aux enfants de jouer dans leur aire de jeux, et à quelques propriétaires d'aller dans leur maison sans appréhension.

Et sur quelques îles naissantes...
...les poneys cherchent un refuge... 

Tandis qu'à quelques kilomètres d'ici, à Jaligny,  la Besbre, rivière longue de plus de 100 kilomètres , nous offrait un magnifique spectacle.

Derrière l'ancienne gendarmerie de Jaligny, on voyait...
.

... danser la Besbre, comme si elle se jetait avec furie dans les bras  d'un amant...


... pour lui donner quelques couleurs...
... presque aussi belles , que celles apportées par les visiteurs dans l'ambiance chaleureuse et feutrée des bungalows de Jaligny.
       
Ô lecteur, toi qui est assidu, tu aurais le droit de penser que le Bourbonnais est peut-être un région inhospitalière ? Que nenni, le Bourbonnais possède un climat entier ; quand il fait beau , il fait très chaud . Quand il pleut, la nature danse. Le climat du Bourbonnais, c'est peut-être  le miroir de ses habitants ?