RENCONTRE AVEC LA FAMILLE YVES MOULIN, DISTILLATEURS AMBULANTS

Yves Moulin et son petit-fils Arnaud Klee - bouilleurs de cru ambulant

Philosophes rêveurs, qui pensez tout savoir.  Ennemis de Bacchus, rentrez dans le devoir: Vos esprits s’en font trop accroire. Allez, vieux fous, allez apprendre à boire. On est savant quand on boit bien: qui ne sait boire ne sait rien. Ainsi écrivait Nicolas Boileau.


Le fils de Jules Thomasset, un peu voyant mais grand connaisseur des habitudes locales me disait : 

- Dis donc tu a été photographier les distillateurs ? Ils doivent bientôt être à Vaumas. Alors quand la rumeur du vent a persiflé, que  l'annonce est arrivée comme une trainée de gnôle en flamme, j'avalais la dernière une gorgée de café et engloutissais un dernier croissant. Il ne fallait pas perdre un instant car la rumeur du vent disait :

- Ils ne sont là que pendant  un jour et demi...  mais en réalité ils sont restés à Vaumas pendant une semaine.

Rencontrer Monique Moulin, Yves Moulin et leur petit-fils Arnaud Klee qui m'ont nourri de leurs savoirs et donner la possibilité d'admirer la distillerie ambulante était un événement à ne louper sous aucun prétexte !

Le raisin de fermenté
Le raisin fermenté ou les fruits fermentés sont mis dans des cuves chauffées grâce à un système hydraulique.


Chaudière à bois pour alambic

Cuves de l'alambic de marque Guillaume
     
Dans la cuve les ingrédients chauffe lentement à une pression de 0.3 bar. Puis l'alcool sous forme de vapeur est refroidi dans un serpentin enrobé d'eau froide et la vapeur devient liquide.

l'alcool sortant de l'alambique

La famille Yves Moulin sont bouilleurs de cru ambulant depuis 17 ans. Vous les avez rencontrés dans la Loire, la Saône-et-Loire et dans l'Allier.

Et à l'une de mes questions posées : "Est-ce que ce métier est en train de disparaître ? " Monsieur Yves Moulin m'a répondu, "peut-être encore quelques années. Peut-être dix ans ? Après les gens iront dans les distilleries industrielles."

Aujourd'hui, les vignes ont quasiment disparu des fermes. Autrefois, les agriculteurs étaient plus nombreux dans les villages et le produit de leurs petites vignes apportait quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Depuis  presque cinquante ans le visage du monde agricole a changé. La course au rendement fait que de moins en moins de personnes distillent les fruits de leurs vergers ou de leurs vignes, enfin pour celles qui existent toujours.  

Alors je vous propose de regarder quelques détails de cet alambic, cette belle machine qui ne sera un jour plus qu'un souvenir.

L'alambic en quelques images



Alambic - chaudière et cuves

Manomètre et réglages
Alambic Guillaume

Chaudronnerie fer et cuivre Chomeil Père et ses fils à vichy



A lire aussi dans le journal de Saône-et-Loire : L’alambic de Monique Moulin installé   https://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2016/12/24/l-alambic-de-monique-moulin-installe

Aucun commentaire: