En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visites.

GARE DE TREZELLES | AUTORAIL DE DION-BOUTON

Patrick Clot
Autorail De Dion-Bouton ND no 201 devant la gare de Trézelles 

Jules-Albert de Dion, avec son associé Georges Bouton et Charles Trépardoux fondèrent la société des automobiles De Dion-Bouton à Puteaux en 1883, qui fut, pendant une petite période (1900), le plus grand fabricant automobile au monde. Puis, après la Première Guerre mondiale, le principal fabricant français d'autorails.
"L'automotrice est une De Dion-Bouton, du nom du célèbre carrossier automobile, le moteur est un diesel.  Madame Suzanne Damien de Chatelperron, avait fait le voyage aller - retour jusqu'à Dompierre avec sa Maman, pour comprendre ce qu'était un train à moteur et non à charbon. 

Mais en 1938 , tout ça s’arrête , il n'y a alors plus de carburant pendant la guerre et tout le monde dit : si on avait gardé le Tacot !"selon Gilbert Tain surnommé l'érudit


Je termine en paraphrasant Henri Vincenot par ces quelques mots, le tacot c'était le temps des belles vacances où, prenant le train, vous descendez à Vichy et, à bicyclette, j'insiste : à bicyclette ( les automobilistes passent, ne voient rien et prennent du ventre) vous ferez d'admirables circuits touristiques dans le bourbonnais.

Aucun commentaire:

CONTACT